Sébastien Lanson

Guitare

Sébastien Lanson commence sa carrière musicale dans sa ville natale, Paris. Il étudie pendant quatre ans à L’American School of Modern Music et joue régulièrement dans des clubs de jazz parisiens tels que le Duc des Lombards et le Sunset. Il part en Californie (région de San Francisco) en 1998, où il s’impose rapidement sur la scène musicale. Il crée son propre trio et joue et/ou enregistre avec un grand nombre de musiciens et de formations, dont Louie Bellson, géant du jazz, le trompettiste John L. Worley Jr, l’Orchestre de Jazz de l’Université de Stanford, le Collective West Orchestra, le Marcus Shelby Jazz Orchestra et le Fil Lorenz Soul-Tet. Il participe à plusieurs festivals, du San Jose Jazz festival au Monterey Jazz Festival ou encore, lors de tournées européennes, au festival de Montreux, au North Sea Jazz festival, lors de Jazz à Vienne et au Umbria Jazz festival. Il a également enseigné dans le cadre des ateliers de jazz du Stanford Jazz Workshop. L'apogée de son expérience américaine coïncide, en 2004, avec la sortie d'un CD auto-produit, “In Transition”.

Fort de cette expérience américaine, il décide d’élargir son horizon et rallie Seville en Espagne. Il y joue avec son trio mais aussi d’autres groupes, dont Ricardo Mateus y Planeta Tambor (groupe fusion accordant musique brésilienne, flamenco et pop), Miguel Vargas, Antonio Montiel, Vicente Dominguez et Stefano Di Rubbo dans un mélange jazz et flamenco. Il accompagne aussi le spectacle de danse contemporaine de la compagnie La Tarasca avec laquelle il il tournera à travers l’Espagne.

De retour à Paris, il poursuit l'exploration de plusieurs pistes musicales. Il joue avec le Corala Trio (Etienne Cauchemez/contrebasse, Benoist Raffin/batterie), participe à un travail centré sur l'improvisation musique/texte avec Julien Marcland et Delphine Lanson, met en musique, avec des sonorités rock inspirées des Pink Floyd, une interprétation théâtrale des chants de Maldoror avec le comédien Malo de La Tulaye. Il collabore régulièrement avec le violoncelliste Eric-Maria Couturier, soliste à l'Ensemble Intercontemporain, tant en duo que dans le cadre d'un trio violoncelle/batterie/guitare. L'un des projets mêle jazz et musique baroque avec violoncelle, viole de gambe (Flore Seube), clavecin (Dirk Boerner), batterie (Benoist Raffin) et guitare. Depuis son retour dans la capitale, il explore également les relations jazz/vin avec Pierre-Benoit Pérard, propriétaire de "Mets et Vins", lieu atypique où se réunissent amateurs de vin et de jazz. On peut l'y retrouver les vendredis pour des programmations musicales qui vont du duo chant/guitare au trio violoncelle/guitare/batterie.